04. Le Droit de Vote au Canada : Rituel Banal ou Privilège Négligé?

Si, dans les pays arabes, une bataille permanente se mène tous les jours pour l’instauration d’une vraie démocratie, au Canada par contre, malgré certains acquis démocratiques, le taux de participation ne dépasse pas 59%, selon Élections Canada.

Bien que démocratie et droit de vote ne soient pas des synonymes, l’exercice du droit de vote est un des rares outils qui permet l’expression directe du peuple. Quand il est exercé en pleine liberté et égalité, il devient l’arme la plus puissante du peuple. Ainsi, sous la garantie du respect d’une participation égalitaire, on jouit du libre pouvoir de choisir, ou de bannir, les représentants du peuple ainsi que leur programme politique sans aucune contrainte.

 Les élections nous affectent-elles ?

Aller exercer notre droit de vote nous affecte-t-il? Évidemment!!! Faut-il souligner que le programme politique du parti gagnant aura des conséquences importantes dans notre vie quotidienne, soit-il dans un futur proche ou lointain. Concrètement, l’exemple de la source et la finalité de nos impôt : si la priorité du gouvernement en place est la santé, un de ses objectifs sera l’augmentation du nombre de médecins pour la population canadienne. Alors, il est tenu d’effectuer des réajustements budgétaires dans d’autres secteurs et finir pour faire retourner au pays les troupes de notre armée, couper des subventions des entreprises ou augmente l’impôt de l’essence.

Alors, le droit de vote est un privilège pour lequel des milliers de personnes sacrifient leur vie. On pourrait se demander si le droit de vote est un simple droit parmi tant d’autres, chez-nous. À quelques jours des élections fédérales, pourquoi ne pas en profiter pour mieux comprendre et revenir sur le parcours de ce droit, devenu si banal de nos jours?

Le droit de vote a commencé comme une participation directe des citoyens aux décisions propres de l’administration locale. Cependant, il a surtout été accordé aux propriétaires. Alors, au temps des Grecs et des Romains (Ve siècle av. J.C. – Ve  de notre ère), seulement les personnes libres, propriétaires de terrains et nées des deux parents citoyens, avaient ce privilège. Pendant les dix siècles suivants, ce n’était que les nobles qui avaient cet attribut absolu. La révolution américaine de 1775 rallie encore une fois ce pouvoir au peuple, mais pour y arriver, il a fallu embarquer dans des combats sanglants. La démocratisation est arrivée dans certains pays dans la  décolonisation des années 1960.

Gabriela Gallardo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s